C’est sur cette touche d’humour pachydermique que je vais aborder le thème de la lumière venue de là-haut, la mystérieuse ; celle qui révèle, celle qui inonde… j’ai nommé : la suspension. À ne pas confondre avec le plafonnier. Pour vous permettre de faire la différence, voici une astuce sémantique ! Le plafonnier se situe près du plafond (il y est presque collé) et la suspension est, comme son nom l’indique… suspendue (le fil descend plus bas). Logique. Je parlerai donc exclusivement de la suspension luminaire, si on peut appeler ça comme ça, car elle remporte, depuis quelque temps maintenant, tous les suffrages en matière de déco, et notamment depuis l’engouement sans précédant pour l’ampoule à filament. Les abat-jours en fibres naturelles, en verre ou en métal connaissent également un succès fou. Les designers redoublent d’inventivité pour des suspensions toujours plus aériennes, graphiques ou même poétiques.

source : archzine.fr

Les ampoules à filament donnent le ton

Qui n’a pas cédé, à un moment ou un autre, à la tentation de s’offrir une ampoule à filament (même si l’abat-jour empêche de la voir, mais ce n’est pas grave) ? Qui n’a pas imaginé fabriquer un beau lustre (avec le câble électrique vintage en tissu à chevrons, la douille en céramique vintage… enfin, tout vintage, quoi !) Que l’on disposerait fièrement au-dessus de la table de la salle à manger ? Ne me dites pas que je suis la seule ?! Bref, vous l’aurez compris, l’ampoule à filament vintage envahit tout le marché du luminaire à l’heure actuelle. Et quand je parle de vintage, vous aurez compris bien évidemment qu’elle ne l’est pas du tout. Si elle prend l’apparence d’une ampoule incandescente d’autrefois, il faut savoir qu’elle bénéficie de tous les avantages de la technologie, et notamment la technologie LED, permettant ainsi de faire jusqu’à 80% d’économie d’énergie ! Alors on peut se permettre d’en mettre plein, des ampoules à filament, et de toutes les formes ! C’est d’ailleurs ce que réalisent très bien les plus inspirés d’entre nous qui fabriquent (ou achètent) des suspensions composées uniquement de fils électriques et d’ampoules.

Source : karineherz via Houzz

Les luminaires grillagés

Je parle de ceux-ci en premier, car les abat-jours grillagés – ou plus généralement, les abat-jours en métal – se marient parfaitement avec notre ampoule à LED vintage. Souvent en cuivre, ils prennent des formes graphiques tout à fait dans un esprit scandinave et habillent un peu plus la suspension. D’autres peuvent insuffler un esprit industriel et peuvent faire penser aux lampes-tempête d’autrefois. Là aussi, on peut jouer sur l’accumulation (trois suffiront) et les placer alignées à des hauteurs égales ; ou plus rapprochées à des hauteurs différentes.

source : myclothesraq via instagram

Le globe en verre

Au risque de me répéter, la suspension en verre toute simple (un globe transparent plus ou moins gros) permet de placer en son centre…une ampoule à filament ! Bon ça va, j’arrête. Il n’empêche que la simplicité de la forme, son design épuré, confère beaucoup de chic à toute une pièce s’il est affublé de surcroît d’une tige rigide en métal ou en laiton, le reliant au cache-fil.

La suspension en matière naturelle

Paille, sisal, bambou, rotin, papier, coton…les abat-jours en matière naturelle ne connaissent pas la crise. Loin des boules japonaises, qui nous ont pourtant rendu de si fiers services, les suspensions en fibres naturelles redoublent de créativité tout en restant très sobres. J’ai un penchant tout de même pour les suspensions en fibres tressées, car elles trouvent leur place partout dans la maison et gagnent en élégance dès lors qu’elles sont imposantes.

source : henri del olmo via lovmint

Vous connaissiez la Kuu Lamp ?

Créées par les designers Kerstin Sylwan et Jenny Stefansdotter du collectif Design Stories en Suède, ces suspensions poétiques et aériennes sont élaborées dans des fibres recyclées et naturelles, noires ou blanches, petites ou grandes : deux couleurs, deux tailles, et c’est tout ! (certaines existent dans d’autres coloris, par les mêmes designers, mais ça ne s’appelle pas des Kuu Lamps). Le design est parfait et s’accorde avec absolument tout. C’est un véritable coup de cœur que je partage avec vous ; il suffit d’en placer 2-3 pour se sentir en plein milieu des nuages, au-dessus d’un lit très grand et très bas… je m’y vois déjà !

source : drawnbycarl via instagram

Si vous avez aimé mon article (ou si vous trouvez que décidément, je raconte n’importe quoi) n’hésitez pas à laisser un commentaire !